C'est quoi le big data?

09

Mar

C'est quoi le big data?

Mar 09, 2020 Business intelligence  408  administrateur

Oui ceci nous concerne tous ! Comme la pauvreté, la famine, la technologie aussi nous concerne tous. Bien loin de parler des technologies anciennes telles que l’ordinateur, l’imprimante ou même internet, il s’agira ici d’une avancée technologique qui fait bouger le monde ; celles-là qui nous emmènera demain vers une toute nouvelle manière de vivre et de faire les choses. Nous parlerons du concept de Big data.

A l’entendre on ne dirait pas une technologie, mais bien une notion sur laquelle se cache toute une leçon d’école ; mais non, elle est bien plus que ça.

Traduit littéralement par les termes « grosses données, données massives, méga données » ; il désigne un ensemble de données devenues si volumineuses qu’elles ne pouvaient être traitées par les systèmes classiques de gestion de données. Depuis son apparition en 1997, il vient produire un big bang de l’information : les systèmes de stockage sont revus, les méthodes de fouille et d’analyse des données sont améliorées, l’informatisation est lancée. Dès lors les enjeux s’élèvent et des interrogations naissent. Beaucoup se demandent si cette technologie sera en mesure de respecter les états de base de la vie privée (le droit à la solitude, à l’intimité, à l’anonymat dans  la foule et à la réserve) ? Les réponses fournies nous laissent encore quelque peu dans le trouble aujourd’hui. Cependant, ne nous écartons pas de notre sujet et revenons au big data !

           

DIMENSIONS DU BIG DATA

Eh oui ; qui dit Big data, parle obligatoirement des « 3V » (volume, vélocité, variété).

  • Le volume ici est une dimension relative qui se lit dans le nom big data. Le big data se décrivait autrefois comme un ensemble de données suffisamment grandes pour nécessiter de super ordinateurs. Bien loin des kilos et mégas octets que possédaient les ordinateurs de bureau d’hier, on parle aujourd’hui des Téra octets et plus loin encore de Zétta octets. Etonnant pas vrai ? Il y’a bien assez d’espace aujourd’hui pour tout stocker ; texte, images, vidéos, photos, historiques de navigation, localisation…etc. soit plus de 10 000 To de data généré par jour dans le monde entier.
  • Le volume du big data met le monde face au défi de la  variété.  Au-delà des données traditionnelles (brutes, non structurées ou semi-structurés), il s’agit là de variété des données web complexes : données publiques, géo démographiques ou personnelles. L’avènement de cette diversité, force l’amélioration des outils de collecte des données  sur et entre les individus.
  • L’amélioration des outils de traitement des données est due à la vélocité. Les informations générées, capturés, partagées et mises à jour doivent être analysées en quasi temps réel pour répondre aux besoins des processus chrono-sensibles (hyper rapides voire même instantanés). On comprend mieux cette dimension lorsqu’on regarde le fonctionnement des banques ou des entreprises. Les systèmes qu’ils mettent en place doivent être capables de traiter les données d’un cycle avant le début du cycle suivant. Elles le font au risque de voir confier une grande maitrise de leurs processus à des machines qui, désormais ont la possibilité de lancer des ordres d’achat ou de vente en une nanoseconde.

 

Modèles et applications du big data

Toutes ces dimensions qu’implique le big data, ont aujourd’hui forcées le monde à se mettre à jour et à produire des systèmes complémentaires qui interagiront avec toutes les données recueillies. C’est ainsi que l’on voit apparaitre de nouveaux modèles de gestion des bases de données ; entre autre :

  • Les bases de données NoSQL ;
  • Le Framework Hadoop pour distribuer les traitements sur les nœuds;
  • Memtables pour le stockage des données en mémoire ;

Les modèles de stockage aussi se multiplient ; à tel point qu’on parlera pour la plupart du Cloud computing (l’accès se fait ici à travers le réseau, en libre-service et à la demande). Le big data explose littéralement et touche aujourd’hui quasiment tous les domaines ; allant de la technologie à la santé en passant par les finances, la sécurité, le droit, le marketing, l’éducation, la gestion et bien d’autres ; avec lesquels il s’associe très bien.

On y voit une réelle révolution qui viendra changer toutes nos techniques de travail et nos méthodes. Face donc à cette technologie futuriste qui se rapproche peu à peu de nous, beaucoup se demandent qu’en serait-il des métiers actuels ? A quel point le big data changera-il notre façon de faire ?

 

Commentaires: